L’année 2020 a assurément été sans précédent sur les marchés financiers. La pandémie a causé des perturbations dans l’économie canadienne et mondiale qui ne peuvent pas être sous-estimées, et ses répercussions se feront sentir à court et à long terme. Les Canadiens qui épargnent pour leur retraite, l’achat d’une maison, les études de leurs enfants ou en vue d’autres objectifs, devraient donc se pencher sur ce qui a changé – et ce qui n’a pas changé – dans le domaine des finances personnelles. Nous offrons ci-dessous cinq conseils à suivre lors de votre planification financière pour la nouvelle année.

Vous refinancez votre prêt hypothécaire? La chance pourrait vous sourire.

Les mesures déployées par le gouvernement pour lutter contre les effets de la pandémie ont entraîné une baisse des taux hypothécaires à des creux historiques1. De plus, la Banque du Canada a indiqué que son taux directeur ne serait pas relevé de sitôt2. Vous pourriez tirer profit de ces faibles taux d’intérêt. Si votre prêt hypothécaire arrive à échéance cette année et que vous devez le renouveler, vous obtiendrez probablement un taux beaucoup plus bas qu’il y a quelques années. Même si vous êtes encore à quelques années du renouvellement de votre prêt, vous pourriez envisager tout de même son refinancement pour profiter des faibles taux. Soyez cependant très attentifs aux frais : de nombreux prêts hypothécaires sont assortis de pénalités pour les résiliations anticipées, ce qui signifie qu’un refinancement ne pourrait être financièrement judicieux qu’à l’échéance. Assurez-vous de lire intégralement les modalités de votre prêt et de discuter de la possibilité d’un refinancement avec votre débiteur hypothécaire. Dans un cas comme dans l’autre, informez-vous sur les taux offerts sur le marché. Si vos versements diminuent, songez à utiliser les sommes épargnées pour rembourser plus tôt votre prêt hypothécaire!

De faibles taux peuvent aussi vous aider à investir en vue de votre retraite.

La faiblesse des taux signifie également que vous pourriez obtenir un meilleur taux sur un prêt REER. Bien que le marché boursier a été étonnamment résilient l’an dernier, il faut songer à investir à long terme. Selon votre situation, il peut être judicieux sur le plan financier de demander un prêt REER pour investir et constituer un patrimoine. N’oubliez pas qu’un prêt REER est une dette. Il faut donc évaluer votre situation financière globale avant d’en contracter un.

Revoyez la répartition de votre actif

Sous l’effet des changements survenus sur le marché, un portefeuille composé à 60 % d’actions canadiennes et à 40 % d’obligations canadiennes au début de 2020 aurait vu ces proportions changer à mesure que l’année s’écoule. À la mi-mars, par exemple, elles se seraient approchées de 50 % pour les actions et les obligations, sous l’effet du repli de la Bourse de Toronto et de la remontée des obligations.3 Le moment est peut-être bien choisi pour parler à un professionnel des services financiers afin de vous assurer que votre portefeuille respecte sa répartition cible de l’actif. Profitez-en pour réfléchir à la pertinence de cette répartition et des catégories d’actif dans lesquelles vous investissez. Les actions et les obligations sont des placements de base, mais les métaux précieux, les produits de base, l’immobilier et les actifs réels, comme les infrastructures et les terrains forestiers exploitables, sont des catégories qui pourraient s’avérer avantageuses pour le profil risque-rendement de votre portefeuille.

Surveillez votre dossier de crédit

Les atteintes à la protection des données, malheureusement trop courantes, placent la cybersécurité personnelle au premier plan. Tous les Canadiens ont le droit d’obtenir gratuitement un rapport de solvabilité de chacune des agences d’évaluation du crédit (Equifax et TransUnion) une fois par année.4 Nous vous suggérons de vous prévaloir de ce droit pour vous assurer que les informations à votre dossier sont exactes (la demande d’un rapport n’aura aucune incidence sur votre cote de crédit). Envisagez d’alterner vos demandes entre les agences tous les 6 mois afin d’obtenir des renseignements à jour et de détecter rapidement toute erreur. Il est à noter que les deux agences peuvent avoir des renseignements différents au sujet vos antécédents de crédit. Enfin, n’oubliez pas que plusieurs services, offerts notamment par l’intermédiaire de bon nombre de banques canadiennes, vous permettent d’accéder à votre rapport plus fréquemment ainsi qu’à votre cote de crédit, qui est un renseignement crucial si vous souhaitez contracter des prêts.

Réclamez une déduction pour dépenses de travail à domicile sur votre déclaration de revenus

Les avantages fiscaux du travail à domicile sont bien connus des travailleurs autonomes, mais il s’agit de quelque chose de nouveau pour bon nombre d’entre nous. L’Agence du revenu du Canada a simplifié la tâche5 aux Canadiens, y compris ceux qui sont à l’emploi d’une entreprise, qui ont travaillé à partir de la maison « plus de 50 % du temps pendant une période d’au moins 4 semaines consécutives en 2020 » et qui souhaitent demander une déduction pour leurs frais de bureau à domicile sur leur déclaration de revenus. Si vous avez l’intention de déclarer des sommes importantes, assurez-vous que votre employeur vous remet un formulaire T2200 ou T2200S. Grâce à cette nouvelle initiative de l’ARC, vous pouvez toutefois déclarer jusqu’à 400 $ sans que votre employeur ait à produire ces formulaires, ce qui pourrait vous permettre de toucher un plus d’argent lors de la période des impôts, alors conservez vos reçus!

L’année 2020 a provoqué d’importants changements dans bon nombre d’aspects de nos vies et n’a vraisemblablement pas épargné nos portefeuilles de placements. Votre conseiller financier dispose des outils et du savoir-faire nécessaires pour vous expliquer les changements qui vous ont probablement touchés et pour vous guider tout au long de cette nouvelle année. Discutez avec votre conseiller de l’effet que pourrait avoir l’application de ces cinq conseils sur vos finances pour l’année à venir. 

1 www.financialpost.com/real-estate/mortgages/canadian-mortgage-rates-are-the-lowest-in-history-can-they-go-any-lower
2 www.cbc.ca/news/business/bank-of-canada-benchmark-interest-rate-1.5834049
3 Si l’on utilise l’indice S&P/TSX et l’indice obligataire global S&P Canada pour représenter respectivement les actions canadiennes et les obligations canadiennes, un portefeuille sans rééquilibrage présentant une pondération cible de 60 % d’actions canadiennes et de 40 % d’obligations canadiennes aurait été constitué à 49,2 % d’actions et à 50,8 % d’obligations le 23 mars. Données provenant du site Web de S&P Dow Jones Indices.
www.canada.ca/fr/agence-consommation-matiere-financiere/services/dossier-pointage-credit/commander-dossier-credit.html
www.canada.ca/fr/agence-revenu/nouvelles/2020/12/lancement-dun-processus-simplifie-de-reclamation-des-frais-de-bureau-a-domicile-pour-les-canadiens-travaillant-de-la-maison-en-raison-de-la-pandemi.html