Obtenez une protection supplémentaire contre la maltraitance des aînés pour vous-même ou pour une personne que vous aimez.

Lorsque l’Initiative nationale pour le soin des personnes âgées a entrepris de mesurer la maltraitance des aînés en 2015, elle a constaté qu’environ un résident canadien de 55 ans ou plus sur 12 (8,2 %) avait été victime de maltraitance au cours des 12 mois précédents. Pour 30 % de ces répondants (1 sur 40, soit 2,6 %) âgés de plus de 55 ans, les abus étaient de nature financière1. Cela signifie que 244 176 Canadiens repoussent les demandes d’argent, se battent pour avoir accès à leur argent et perdent parfois leur argent – au cours d’une seule année.

En réaction aux statistiques inquiétantes comme celles-ci, les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (l’organisme-cadre qui représente tous les organismes de réglementation des valeurs mobilières provinciaux et territoriaux du Canada) ont récemment recommandé aux conseillers de demander à leurs clients le nom d’une « personne-ressource de confiance » (PRC) avec laquelle ils peuvent communiquer s’ils ont des préoccupations au sujet de l’exploitation financière d’un client ou de la diminution de sa capacité mentale.

Pour profiter d’une protection supplémentaire, songez à mettre votre conseiller en contact avec un ami proche, un membre de votre famille ou un aidant naturel en qui vous pouvez avoir confiance pour veiller à ce que votre intérêt passe en premier. Vous voudrez peut-être aussi proposer cette option à vos proches. Si le courtier de votre conseiller n’a pas déjà de procédure ni de formulaire concernant les PRC, vous devriez l’y encourager.

Il est important de souligner qu’une PRC n’est pas un mandataire – une autre personne que votre conseiller devrait avoir à votre dossier. Un mandataire a le pouvoir de prendre des décisions financières en votre nom dans certaines circonstances, par exemple en cas d’incapacité. En revanche, la PRC ne devrait avoir aucun intérêt ni aucune participation dans la prise de décisions financières pour vous. En fait, la PRC est une personne à qui un conseiller peut s’adresser s’il estime qu’un mandataire n’agit pas de manière appropriée.

Cela dit, comme pour le mandataire, la PRC doit être une personne qui a gagné votre confiance et dont vous êtes certain qu’elle agira dans votre intérêt. Pensez à la façon dont les personnes que vous envisagez réagiraient si votre conseiller les appelait pour discuter de vos récentes décisions financières ou de vos pertes de mémoire. La PRC potentielle écouterait-elle votre conseiller avec un esprit ouvert? Fait tout aussi important, seriez-vous à l’écoute de cette personne si elle vous faisait part de ces préoccupations?

Une fois votre choix arrêté, partagez les renseignements de la barre latérale PRC 101 avec votre PRC potentielle. Il est important que la PRC comprenne exactement en quoi consiste le rôle et ce qu’il n’est pas. Par exemple, il s’agit d’une occasion de vous protéger si vous devenez financièrement vulnérable en raison de problèmes de santé mentale liés à l’âge ou parce que d’autres personnes dans votre vie essaient de profiter de vous. Il ne s’agit pas d’une autorisation à prendre des décisions pour vous ou à vous enlever le contrôle de vos affaires financières. Du point de vue de votre conseiller, il ne s’agit pas non plus d’une autorisation à communiquer des renseignements à la PRC au sujet de vos comptes financiers, à moins que vous ayez donné une autorisation distincte à cet effet.

Malheureusement, la maltraitance des aînés est une réalité pour un trop grand nombre de Canadiens. La désignation d’une PRC permet à votre conseiller d’appeler la personne que vous souhaitez s’il soupçonne que quelque chose ne va pas. C’est l’une des façons de protéger davantage votre argent et c’est un élément important d’une bonne planification financière. Songez à partager cette option avec vos proches qui pourraient aussi bénéficier d’une protection supplémentaire.

PRC 101

Qu’est-ce qu’une personne-ressource de confiance?

Une PRC est une personne à qui votre conseiller peut s’adresser s’il craint que vous soyez exploité financièrement ou que vous preniez de mauvaises décisions en raison d’une diminution de vos capacités mentales.

Qui a besoin d’une PRC?

Les aînés, qui peuvent être plus vulnérables à la fraude financière et aux problèmes de santé mentale liés à l’âge, devraient disposer d’une PRC, mais tout le monde peut bénéficier de cette précieuse protection supplémentaire.

Pourquoi les conseillers recommandent-ils une PRC?

Les conseillers sont souvent les mieux placés pour constater des changements dans les comportements financiers qui pourraient indiquer un problème. En lui fournissant une PRC, il peut communiquer avec quelqu’un qui a vos intérêts à cœur.

En quoi une PRC diffère-t-elle d’un mandataire?

Une procuration donne à quelqu’un d’autre le pouvoir de prendre des décisions financières pour vous, immédiatement ou en cas d’incapacité. Une PRC n’a pas et n’aura jamais ce pouvoir.

Comment faire pour désigner une PRC?

Demandez à votre conseiller ce qui est requis pour désigner une PRC et permettez-lui de lui communiquer des renseignements limités. Les documents sont relativement simples à remplir, mais peuvent varier d’un conseiller à l’autre.