Bien des épargnants veulent profiter
 d’une exposition diversifiée aux marchés mondiaux. L’une  des solutions réside dans les fonds communs   à gestion active, dans le cadre desquels un gestionnaire de portefeuille  analyse et choisit les titres individuels (actifs financiers négociables comme les actions ou les obligations) au sein d’une région donnée du marché. Comme autre option, mentionnons les fonds négociés en bourse (FNB) à gestion passive qui reproduisent un indice représentant un segment particulier du marché.

Récemment, des solutions novatrices ont émergé sur le marché; celles- ci combinent quelques-uns des avantages de chacun de ces véhicules et permettent d’éviter certains de leurs inconvénients. Il s’agit des FNB qui intègrent des éléments de la gestion active et offrent un potentiel de croissance supérieure à celle du marché tout en étant assortis d’une structure de coûts inférieurs.

Qu’est-ce qu’un FNB?

Tout d’abord, examinons le fonctionnement des FNB traditionnels à gestion passive. Les FNB ont été créés initialement pour reproduire le rendement des indices, qui sont des mesures statistiques du changement survenant  sur les marchés. Par exemple, un FNB peut détenir un panier de titres qui correspond – et qui est régulièrement rééquilibré afin qu’il continue de correspondre – aux titres de l’indice composé S&P/TSX. Ces FNB offrent une exposition à un marché bien défini, en l’occurrence celui des actions canadiennes. Leur but n’est pas de dégager un rendement supérieur à celui de l’indice de référence, mais un rendement identique à celui-ci, moins les frais. Les FNB à gestion passive comportent des frais d’opération peu élevés et ne nécessitent pas beaucoup d’interventions quotidiennes de la part des gestionnaires de portefeuille; les frais facturés sont donc généralement faibles. 

Un FNB à gestion passive peut détenir des actions, des obligations, des contrats sur marchandises ou devises, des options ou une combinaison d’actifs, selon l’indice de référence correspondant. Il est facile à acheter et à vendre, puisqu’il se négocie en bourse comme une action. Son cours varie tout au long de la séance, plutôt que d’être fixé à la fin de la séance uniquement comme un fonds commun de placement. Il peut s’avérer efficient sur le plan fiscal, puisqu’il reproduit un indice et que la composition des indices ne change pas très souvent. Cela implique donc un faible taux de rotation au sein du FNB et, par le fait même, un montant moins élevé de gains en capital réalisés. Il offre également beaucoup de transparence, car les placements du portefeuille sont connus quotidiennement; de leur côté, les fonds communs de placement peuvent déclarer leurs titres tous les mois ou tous les trimestres.

Il est important de noter, toutefois, qu’un FNB à gestion passive ne tente pas de surpasser les rendements boursiers; son objectif consiste simplement à reproduire le rendement de l’indice (moins les frais). En outre, les indices peuvent privilégier à tort des sociétés qui se négocient à des cours élevés (parfois gonflés), situation qu’une approche passive ne permet pas de corriger.

Ajout d’un soupçon de gestion active

De nouveaux FNB visent à surpasser les rendements du marché et/ou à réduire le risque, au moyen de l’une des deux stratégies ci-dessous :

  • Les FNB à bêta stratégique appliquent un ensemble de règles, ou de facteurs, qui peuvent favoriser un type particulier de titre – par exemple, les actions axées sur la valeur, la croissance ou la faible volatilité; par conséquent, la pondération des titres du portefeuille d’un FNB à bêta stratégique peut être très différente de celle de l’indice.
  • Les FNB à gestion active comptent une équipe de gestionnaires de portefeuille qui sélectionnent les titres individuels, comme c’est le cas pour les fonds communs de placement à gestion active, mais ils sont structurés comme des FNB afin de profiter des caractéristiques des FNB, notamment l’efficience fiscale et le fait que le cours soit établi tout au long de la séance.

Ces deux types de FNB donnent aux épargnants l’accès aux connaissances en matière de gestion active de portefeuille. Il est bon de garder à l’esprit que les FNB à bêta stratégique – même ceux qui utilisent des approches complexes multifactorielles – comportent souvent des frais de gestion moins élevés que les FNB à gestion active. La raison? Ils sont soumis à un plus grand nombre de règles et l’équipe de gestionnaires de portefeuille est appelée à prendre moins de décisions au quotidien.

Qui peut profiter des FNB?

Parce que l’univers des FNB est si vaste (FNB à gestion passive, à bêta stratégique et à gestion active), ils peuvent jouer plusieurs rôles différents au sein d’un portefeuille de placements. Un FNB général est conçu pour procurer aux épargnants une exposition à l’ensemble du marché et, à l’instar d’un fonds commun de placement, il peut constituer la base d’un portefeuille. Des FNB plus spécialisés, comme les fonds communs de placement plus spécialisés, peuvent servir à cibler davantage un secteur précis du marché.

De même, les FNB à gestion passive et les FNB à gestion plus active peuvent aider les épargnants à atteindre différents objectifs. Les FNB à gestion passive offrent une exposition aux rendements du marché, tandis que les FNB à bêta stratégique et les FNB à gestion active visent à générer un rendement supérieur à celui du marché et peuvent aider à atteindre certains objectifs, comme la réduction du risque dans un portefeuille.

En général, tous les types de FNB conviennent aux épargnants qui recherchent les caractéristiques suivantes :

  • Diversification
  • Frais moins élevés
  • Efficience fiscale
  • Transparence

Gardez à l’esprit que l’avantage de payer des frais moins élevés gagne en importance au fil du temps, si bien que les épargnants ayant un horizon de placement à plus long terme sont les mieux placés pour en profiter.

Demandez à votre conseiller si les FNB cadrent bien avec vos objectifs financiers. Si c’est le cas, discutez des différentes options pour déterminer le type (ou la combinaison de types) de FNB qui vous convient le mieux. 

Qu’est-ce qu’un FNB?

Télécharger une transcription (PDF)